L’époque libérale

Le terme « libéral » se réfère à l’orientation et la teneur clairement libérale de la Constitution de 1870. Après la guerre de la Triple Alliance, la reconstruction du pays se fait avec l’aide de plusieurs architectes étrangers.

Palais Municipal de Concepción

Les maîtres italiens s’illustrent particulièrement, et parmi eux Colombo, Grassi, Rapetti, et Pozzi. En effet contrairement aux autres pays sud-américains, le Paraguay se reconstruit selon l’académisme éclectique italien, et non selon le style français.

Ce courant contribue à uniformiser à nouveau le paysage des grands centres urbains de l’époque : Asunción, Villarrica et Concepción. Ces villes voient surgir des zones entières selon la nouvelle architecture, encore visibles aujourd’hui. À Asunción, ce processus entraîne l’expansion de la ville vers l’est, et vers Fernando de la Mora, le long des axes où se situent actuellement les avenues d’Espagne et du Maréchal López. C’est là que les familles fortunées font construire leurs maisons secondaires, alliant avec harmonie l’architecture à la nature. Parmi les exemples d’architecture institutionnelle de cette période, on peut citer : l’église de l’Incarnation, la mairie d’Asunción (ancien bâtiment), le Palais Patri (actuel siège des postes), le collège de La Providencia, le bâtiment de l’Industrial Paraguaya, la cathédrale de Villarrica, ainsi que l’hôpital, la douane et le palais municipal de la ville de Concepción, entre autres.

Église de San Roque Gonzalez

À partir de 1900, un courant anti-académiste apparaît au Paraguay. S’il ne prend pas autant d’envergure que dans les autres pays du continent, il laisse toutefois quelques exemples intéressants de constructions, en particulier à Asunción. On y trouve l’Hôtel Hispania de l’architecte Clari, qui se caractérise par une façade moderne de style catalan, et la maison Fratta, du même maître, avec ses détails Art Nouveau. Ce contre-courant se développe en même temps que l’académisme, qui continue de dominer jusqu’à la moitié du XXe siècle.

D’autres courants architecturaux secondaires trouvent un écho au Paraguay à cette même époque. Le néo-colonialisme influence ainsi la construction de l’église de San Roque González, et l’architecture « impériale » dont le monumentalisme a du succès en Italie, se retrouve dans des œuvres de l’architecte Alfaro, comme la nouvelle basilique de Ca’acupé. Enfin, certains projets prennent un style Art Déco, comme l’édifice Marcopolo à Asunción.

TOUT SAVOIR SUR LE PARAGUAY

EXEMPLES DE CIRCUITS

CRÉEZ VOTRE VOYAGE SUR MESURE

1) Remplissez notre formulaire et l'un de nos conseillers voyages prendra contact avec vous.

2) Grâce à notre connaissance du terrain nous vous proposons des circuits personnalisés et hors des chemins traditionnels.

3) Nous vous accueillons dès votre arrivée sur place.

4) Vous bénéficiez d'un suivi et d'une assistance 7j/7 et 24h/24 durant votre séjour.

error: Contenu est protégé.