Carlos Miguel Jiménez

Il est appelé le « poète de l’unité nationale » pour l’espoir qu’il procure au travers de ses poèmes.

Carlos Miguel Jiménez, poète du ParaguayBuenos Aires en 1939. Jiménez y rencontre les grandes figures de l’art paraguayen. À leur contact, il développe son talent de poète. Il s’agit notamment de José Asunción Flores, Mauricio Cardozo Ocampo et Félix Pérez Cardozo.

Le message à la fois critique et porteur d’espérances de ses poèmes lui vaut le titre informel de « poète de l’unité nationale ». Détaché des choses matérielles, il devient mendiant et commence à vivre de la charité. Cela n’altère pourtant en rien le regard optimiste qu’il porte sur l’avenir son pays, qu’il aime viscéralement.

Nombre des poèmes de Carlos Miguel Jiménez ont été adaptés en chansons et font partie du patrimoine musical du Paraguay. Il meurt le 29 août 1970 à Asunción. En 1997, il reçoit à titre posthume le Prix National de la Musique pour sa composition Mi patria soñada (« Ma Patrie rêvée »).

TOUT SAVOIR SUR LE PARAGUAY

EXEMPLES DE CIRCUITS

CRÉEZ VOTRE VOYAGE SUR MESURE

1) Remplissez notre formulaire et l'un de nos conseillers voyages prendra contact avec vous.

2) Grâce à notre connaissance du terrain nous vous proposons des circuits personnalisés et hors des chemins traditionnels.

3) Nous vous accueillons dès votre arrivée sur place.

4) Vous bénéficiez d'un suivi et d'une assistance 7j/7 et 24h/24 durant votre séjour.

error: Contenu est protégé.