Domingo Martínez de Irala

Père fondateur de l’actuel Paraguay, Domingo Martínez de Irala est l’un des conquérants espagnols les plus connus de l’Amérique du Sud.

Domingo Martínez de Irala, président paraguayenBuenos Aires en 1536. Cette même année il prend le commandement d’un des trois navires de l’expédition menée par Juan de Ayolas à la recherche des trésors de Sierra de La Plata. Cette expédition remonte par la rivière Paraná et fonde en 1537 la ville de Candelaria. Irala a pour mission d’y rester et d’attendre le retour de Ayolas qui continue son chemin en direction de l’ouest, vers le Chaco.

Pendant son absence, Irala se rend à Asunción, ville fondée para Juan Salazar en 1538. C’est à ce moment que Ayolas arrive de retour à Candelaria où il n’y avait donc personne pour l’attendre. L’expédition est alors attaquée par les indigènes qui tuent tout l’équipage.

En 1539, alors que personne n’avait connaissance du destin tragique subit par Ayolas, Irala est nommé gouverneur intérimaire para l’inspecteur du roi Alonso de Cabrera. Cette décision va dans le sens des souhaits exprimés para Ayolas qui avant de partir, avait donné les pouvoirs de sa succession à Irala. Alors gouverneur, ce dernier entame des expéditions à l’encontre des indigènes hostiles à la présence espagnole. À la fin de l’année 1539, il dirige une expédition qui entrera dans le Chaco à la recherche d’Ayolas. Quand enfin il a connaissance de la mort d’Ayolas, Irala prend la décision de déplacer ses hommes de Buenos Aires à Asunción. Les terres y sont plus fertiles, il sera plus aisé de développer la ville. De plus, il avait la sympathie des indigènes du secteur d’Asunción.

En 1542, la couronne espagnole nomme un nouveau gouverneur à Río de La Plata, il s’agit de Álvar Núñez Cabeza de Vaca. Cette décision n’était pas du goût de Irala qui, destitué, conspire contre le nouveau gouverneur. Il est découvert mais « pardonné » para Cabeza de Vaca, car celui-ci a besoin de lui pour mener une expédition vers le Pérou. En 1543, il part de Puerto de Los Reyes, ville qu’il avait lui-même fondé le 6 janvier de cette même année. Mais en chemin, il se détourne des objectifs fixé par Cabeza de Vaca et mène comme bon lui semble son expédition permettant à ses hommes de commettre de nombreux abus et crimes contre les indigènes.

En 1544, Irala est obligé de rentrer à Asunción : au Haut-Pérou, Pedro de La Gasca et les Espagnols arrivés sur les côtes Pacifiques y avaient l’exclusivité de l’exploration et de la conquête des terres. Une fois de retour, il use de son influence pour encourager la mutinerie des « comuneros », mouvement populaire contre la couronne Espagnole. Cabeza de Vaca et Juan de Salazar sont alors renvoyés vers le vieux continent en 1545. À partir de ce moment, Irala exercera une autorité indiscutée dans toute la région. Il commet de nombreux abus contre les indigènes qu’il réduira pratiquement en esclaves.

En 1547, il est toujours à la recherche de la Sierra de La Plata, il lance une nouvelle expédition qui part de San Fernando. En chemin, les conquistadors s’affrontent aux Incas avant de se rendre compte qu’ils étaient arrivés au Haut-Pérou. Ils ne découvriraient donc pas ce trésor tant convoité qui prenait la tournure d’une illusion.

Pendant ce temps Irala avait été destitué au profit de Gonzalo de Mendoza. Mais de retour à Asunción, les choses changent. Mendoza est destitué au profit de Diego de Abreu qui est lui-même chassé par les partisans de Irala, remettant ainsi ce dernier au pouvoir. Il développe alors une politique de conquête, développant de nouvelles fondations et les infrastructures nécessaires au développement de la région. N’ayant pas d’autre candidat sérieux pour le poste, la couronne d’Espagne ratifie une fois pour toute sa place de gouverneur le 4 novembre 1552. Cependant dans cet acte, Irala est interdit de poursuivre conquêtes et expéditions militaires. Ne prenant acte de cette injonction, Irala prend à nouveau la tête d’une expédition en 1553 qui se dirige vers le nord à la recherche d’or. Celle-ci est infructueuse mais pour éviter que la nouvelle de sa désobéissance n’arrive en Espagne, il fait fermer les accès de la région et filtrer les sorties des individus. Il décide également d’interpréter à sa guise les ordres de la cour : il décide de continuer de fonder des villes et de peupler le territoire sur lequel il a autorité.

Il meurt à Asunción en 1556 victime de fièvres soudaines. Du fait de sa politique de peuplement, il est considéré comme le père fondateur du Paraguay.

TOUT SAVOIR SUR LE PARAGUAY

EXEMPLES DE CIRCUITS

CRÉEZ VOTRE VOYAGE SUR MESURE

1) Remplissez notre formulaire et l'un de nos conseillers voyages prendra contact avec vous.

2) Grâce à notre connaissance du terrain nous vous proposons des circuits personnalisés et hors des chemins traditionnels.

3) Nous vous accueillons dès votre arrivée sur place.

4) Vous bénéficiez d'un suivi et d'une assistance 7j/7 et 24h/24 durant votre séjour.

error: Contenu est protégé.